Observation astro > Télescopes > Newton > Télescope newton Sky-Watcher 250/1200 sur EQ6 Syntreck

Télescope de 250 mm de diamètre avec mise au point démultipliée, sur monture EQ6 Syntrek motorisée double-axe. Un télescope performant et lumineux pour l'astronomie visuelle et l'astrophotographie.

Référence : SW0042

1 590,00 €

Quantité :

Télescope newton Sky-Watcher 250/1200 sur EQ6 Syntreck

Le télescope Sky-Watcher 250/1200 EQ6 Syntrek, équipé d'un miroir parabolique de 250 mm, est un instrument puissant donnant des images lumineuses et précises, que ce soit sur les planètes du système solaire ou sur les objets du ciel profond les plus brillants, comme les galaxies, nébuleuses et amas d'étoiles. Le tube optique est supporté par une monture équatoriale robuste, stable et précise, l'EQ6 Syntrek, motorisée sur les axes de déclinaison et d'ascension droite.

Malgré sa puissance, ce télescope de 250 mm reste facilement transportable pour une utilisation sur le terrain. En effet, la pollution lumineuse contraint souvent l'observateur à s'éloigner des villes pour aller observer sous un ciel plus sombre, vous donnant accès aux plus faibles objets du ciel profond habituellement pointés.

Le Sky-Watcher 250/1200 promet aux astronomes amateurs de nombreuses découvertes : en observation planétaire, avec l'utilisation d'une lentille de Barlow et lorsque les conditions de turbulence le permettent, ce télescope révèle de nombreux détails sur les nuages de Jupiter, des nuances dans les anneaux et les nuages de Saturne, de très nombreux cratères lunaires et les détails sur Mars et sa calotte polaire.

La qualité des miroirs du télescope Sky-Watcher 250/1200 EQ6 Syntrek permet d'atteindre le pouvoir séparateur théorique de l'instrument, montrant les anneaux de diffraction sur les étoiles les plus lumineuses, gage d'une haute qualité optique. Les miroirs sont protégés par traitements multicouches au Dioxyde de Silicium (SiO2), assurant de bonnes performances optiques et une protection durable de l'aluminure. La parabolisation des miroirs est particulièrement soignée chez Sky-Watcher, ce qui donne des images précises et contrastées, contrairement à l'utilisation d'un miroir sphérique (non parabolique) monté en configuration newton.

Le tube optique Sky-Watcher 250/1200 est livré avec un chercheur achromatique 9 x 50 réticulé (grossissement 9x, diamètre 50 mm) et un oculaire LET 28mm de 55° de champ, au coulant 50,8. Cet oculaire est adapté pour les observations du ciel profond à grand champ. Quant aux observations planétaires, le télescope devra être complété par un oculaire de courte focale et/ou une lentille de barlow, pour obtenir de plus forts grossissements.

Le porte-oculaires au coulant 31,75 mm (1,25") et 50,8 mm (2"), permet d'accueillir un très grand nombre d'oculaires du marché auxquels vous pouvez adjoindre des filtres interférentiels type UHC ou Deep-Sky. Ces filtres augmentent le contraste sur de nombreuses nébuleuses et réduisent visuellement la pollution lumineuse. Vous pourrez de cette manière tirer profit de tout le potentiel de votre instrument.

Pour couronner le tout, le porte-oculaires de type Crayford est équipé d'un microfocuseur 1/10ème, permettant une mise au point manuelle démultipliée extrêmement précise.

Pour réduire au maximum l'obstruction centrale provoquée par le miroir secondaire et son support, l'araignée (supportant le miroir secondaire) est composée de 4 fines branches rigides, épaisses de seulement 1/2 mm, ce qui limite sensiblement une trop grande perte de luminosité.

C'est la monture EQ6 Syntrek qui supporte le tube optique de 250 mm : sa stabilité et la qualité de son suivi en font un outil performant pour l'astronome amateur. Motorisée sur ses deux axes, elle permet à l'utilisateur de s'adonner à l'astrophotographie, même à longues poses. Pour celà, un port d'autoguidage compatible ST-4 équipe le panneau de contrôle de la monture ; vous pourrez ainsi relier une caméra d'autoguidage à votre monture et obtenir un suivi proche de la perfection.
 

La raquette de commande Syntrek est des plus simples : ses 4 touches de direction permettent de faire un guidage manuel pour les longues poses en astrophotographie. La raquette Syntrek économise l'énergie dans le cas d'une utilisation intense ou par grand froid. Cette fonction "économie d'énergie" consiste à placer le moteur en déclinaison dans une phase inactive, lorsque ce dernier n'est pas sollicité pendant 15 secondes, ce qui permet d'économiser plus de 40% d'énergie. En appuyant sur l'une des touches "haut" ou "bas", le moteur de déclinaison sera réactivé instantanément. Cette fonction peut être annulée dans le cas d'une utilisation de la monture en autoguidage.

Par la suite, il vous sera également possible de remplacer la raquette de commande d'origine par la raquette informatisée SynScan (voir l'onglet "Accessoires") pour transformer votre monture en monture Goto, et opérer au pointage automatique de plus de 42 900 objets célestes. Les moteurs équipant la monture Syntrek sont à la base conçus pour supporter la fonction Goto, vous n'aurez donc pas à les changer lors du passage au système SynScan.

Pour un obtenir un suivi des plus réguliers, la monture est équipée d'origine d'un système PEC (Periodic Error Correction ou Correction d'Erreur Périodique) qui va automatiquement intégrer et corriger par anticipation, les défauts mécaniques inhérents à toutes les montures équatoriales. Il en résulte un suivi régulier qui ne nécessite que très peu de corrections lors de séances d'astrophotographie.
 

D'un diamètre de 18 mm et d'une longueur de 28 cm, la barre de contrepoids est rétractable pour réduire l'encombrement de la monture lors d'un éventuel transport.

Pour une mise en station précise, la monture est équipée d'un viseur polaire éclairé, inséré dans l'axe polaire de la monture. Il est conçu pour l'hémisphère Nord et Sud. Une échelle graduée en latitude et un petit niveau sphérique intégré, permettent de réaliser un préréglage de jour. Ce préréglage devra être affiné de nuit sur l'étoile polaire, grâce à un mouvement fin en azimut qui facilite l'orientation précise de la monture sur le méridien local.

L'assemblage du tube optique de  250 mm est rapide et sécurisé grâce à la queue d'aronde déjà fixée sur l'instrument.

Enfin, le trépied en acier inoxydable est réglable en hauteur (de 85 à 147 cm) et doté d'un plateau de rangement pour oculaires, qui vient consolider la stabilité de l'instrument.

Hauteur de la monture : 41 cm

Caractéristiques : Voir l'onglet "Fiche Technique"

Photos non contractuelles.

  • Poids : Tube optique 14,5 kg
  • Diamètre : 254 mm
  • Focale : 1200 mm
  • Autoguidage : OUI - port d'autoguidage compatible ST-4
  • Monture : Équatoriale allemande - EQ6 Syntrek, motorisée double axes.
  • Poids : Monture 20 kg + 3 contrepoids de 5 kg
  • Formule optique : Newton
  • Coulant : 31,75 mm et 50,8 mm (1,25" et 2")
  • Câble d'adaptation batterie : Câble allume cigare fourni 12V DC
  • Alimentation : En option
  • Modèle : Télescope Newton Sky-Watcher 250/1200 sur EQ6 Syntreck
  • Rapport F/D : 4,7
  • Magnitude limite visuelle : 14,5
  • Clarté : 1317 x
  • Pouvoir séparateur : 0,45"
  • Correction de l'Erreur Périodique (PEC) : OUI
  • Chercheur : 9 x 50
  • Capacité de charge de la monture : 18,2 kg (ou 16 kg en photographie)
  • Poids total : 57 kg
  • Porte-Oculaires : type Crayford bi-coulant avec microfocuseur 1:10
  • Vitesse de pointage : Déplacement jusqu'à 3,4° / sec
  • Viseur polaire : OUI (viseur polaire éclairé)
  • Monture GOTO : NON
  • Vitesses de rattrapage : 2 x à 800 x
  • Traitements optiques : Multicouches SiO2
  • Miroir : Parabolique
  • Trépied : Acier chromé, réglable en hauteur (85 cm à 147 cm), poids 7,5 kg.

30 autres produits dans la même catégorie :