Tube optique Schmidt Cassegrain Celestron C14 Edge
  • Tube optique Schmidt Cassegrain Celestron C14 Edge
  • Tube optique Schmidt Cassegrain Celestron C14 Edge
  • Tube optique Schmidt Cassegrain Celestron C14 Edge
  • Tube optique Schmidt Cassegrain Celestron C14 Edge
  • Tube optique Schmidt Cassegrain Celestron C14 Edge
  • Tube optique Schmidt-Cassegrain Celestron C14 Edge-HD (Vixen)
  • Tube optique Schmidt-Cassegrain Celestron C14 Edge-HD (Vixen)
  • Tube optique Schmidt-Cassegrain Celestron C14 Edge-HD (Vixen)

Tube optique Schmidt-Cassegrain Celestron C14 Edge-HD (Losmandy) - C91060

Marque
Celestron
Référence
C91060
9 449,00 €

Télescope Celestron C14 EdgeHD de type Schmidt-Cassegrain. Diamètre 355 mm, focale 3910 mm. Correcteur intégré, queue d'aronde compatible Losmandy.

Quantité
nous consulter pour le stock

Ce tube optique seul (sans monture mécanique) Celestron C14 EdgeHD, est équipé d'un miroir de 355 mm de diamètre (14"), lui procurant une grande puissance pour donner des images lumineuses et précises, que ce soit sur les planètes du système solaire ou sur objets du ciel profond (galaxies, nébuleuses et amas d'étoiles). Il doit son nom au fait qu'il est équipé d'origine d'un correcteur de champ intégré de 42 mm de diamètre, situé à l'intérieur du tube au niveau de son porte-oculaire.

Ce correcteur optique est taillé dans un verre haut de gamme (Schott) : il corrige la coma et l'aberration sphérique et ce, sur une grande surface équivalente aux capteurs d'imagerie de format 24 x 36 mm. Les étoiles apparaissent donc comme des cercles jusqu'en bord de champ, sans aucune fausse couleur autour, rendant cet instrument très bien adapté à l'astrophotographie grand-champ. Le nom Edge voulant dire "coin" en anglais, les étoiles restent ponctuelles même dans les coins de l'image. Le terme HD (Haute Définition) indique une qualité optique optimale délivrant des images précises et contrastées.

Le Celestron 14 EdgeHD promet aux astronomes amateurs de nombreuses découvertes : sous un ciel sombre loin de toute pollution lumineuse des villes, vous pourrez scruter en détails de nombreux objets du ciel profond et même distinguer les bras spiraux sur certaines galaxies spirales. En observation planétaire et lorsque les conditions de turbulence le permettent, ce télescope révèle de nombreux détails sur les nuages de Jupiter, des nuances dans les anneaux et les nuages de Saturne, de très nombreux cratères lunaires et des beaux détails sur Mars et sa calotte polaire.

Un des atouts de ce tube optique est d'être compatible Fastar : son miroir secondaire est donc amovible et peut être remplacé par le système HyperStar optionnel pouvant accueillir un dispositif imageur (caméra CCD...) directement placé au foyer du miroir primaire du télescope. Cette configuration optique dédiée à l'imagerie du ciel profond, consiste à ramener le rapport "focale/diamètre" du télescope à F/D=1.9 (au lieu de F/D=11). Autant dire que la rapidité d'acquisition d'images en est grandement améliorée, bénéficiant en prime d'un très grand champ de vision, puisque la focale est réduite à seulement 675 mm.

Dans ce cas, pour éviter une obstruction centrale trop importante, il est toujours recommandé d'utiliser une caméra CCD dotée si possible d'un boîtier de forme cylindrique et à encombrement réduit.

Le télescope est équipé d'un chercheur achromatique 9 x 50 (grossissement 9x, diamètre 50 mm), d'un renvoi coudé coulant 50,8 mm pour un plus grand confort de vision, et d'un oculaire de 23 mm de focale au coulant 50,8 mm. Le coulant de l'oculaire est fileté au standard M48 mm x 0.7 pour permettre d'y visser des filtres diamètre 50,8 mm (de types interférentiels UHC, H-Beta ou OIII, améliorant le contraste sur de nombreuses nébuleuses).

La mise au point se fait très précisément en tournant une molette située à l'arrière du tube, près de l'oculaire. Pour éviter le défaut de shifting (décalage minime du miroir primaire lors de la mise au point), la firme Celestron a intégré un système de deux roulements à billes placés autour de la molette : les étoiles restent donc centrées pendant les manœuvres de mise au point. Cette dernière est d'ailleurs motorisable (moteur en option).

De même, pour éviter un déplacement inopportun du miroir primaire durant une pose photographique, l'arrière du tube optique du C14 EdgeHD est doté de 2 boutons permettant un blocage du miroir tout en douceur, évitant une déformation de ce dernier sans provoquer de distorsion d'image.

Pour accélérer la mise en température des miroirs et obtenir les meilleures images astronomiques possibles, Celestron à intégré deux fines ouvertures à l'arrière, favorisant les échanges d'air entre l'intérieur et l'extérieur du tube optique. Ces ouvertures sont munies de filtres très fins empêchant la poussière de s'introduire dans le tube.

Celestron attache beaucoup d'importance à la qualité de ses optiques : les miroirs secondaire et primaire sont recouverts du traitement optique haute réflectivité inaltérable "StarBright XLT", renforcé au dioxyde de titane. Quant à la lame de fermeture (lame de Schmidt) elle est traitée anti-reflets au fluorure de magnésium (MgF2) sur ses deux faces.

Livré avec une queue d'aronde compatible de type Losmandy (largeur 76 mm) pour la fixation sur monture équatoriale. Elle est compatible avec les montures Celestron CGE Pro et CGEM.

Caractéristiques : Voir l'onglet "Fiche Technique"                          VIDÉO de présentation

C91060
Diamètre :
355 mm
Focale :
3910 mm
Poids :
21 kg
Formule optique :
Schmidt-Cassegrain
Coulant :
50,8 mm (2")
Modèle :
Tube optique Schmidt-Cassegrain Celestron C14 Edge-HD (Losmandy)
Rapport F/D :
11
Magnitude limite visuelle :
15,3
Clarté :
2586 x
Longueur du tube :
79 cm
Pouvoir séparateur :
0,39"
Livré avec :
1 oculaire de 23mm coulant 50,8 mm et 1 queue d'aronde type Vixen.
Accessoires :
Renvoi coudé 50,8 mm (2")
Grossissements :
170 x
Chercheur :
9 x 50
Traitements optiques :
StarBright XLT et MgF2
Miroir :
Sphérique